Skip to Content

S comme sources : la série S

Extrait d'un plan calque du port de Montertelot. Archives départementales du Morbihan, 3 S 2

Forte de huit sous-séries, la série S (1800-1940) est la série phare pour étudier les transformations du département au cours du 19e et au début du 20e siècle : routes, navigation, chemin de fer, électrification...

Constitués pour partie des dossiers des ingénieurs des Ponts et Chaussées, les fonds sont riches en plans. On retrouve naturellement les infrastructures emblématiques du Morbihan : canal de Nantes à Brest, canal du Blavet, barrage de Guerlédan. On assiste à la construction des ponts depuis les années 1830. Fort de ses 800 km de côtes (îles comprises), les services préfectoraux et les Ponts et Chaussées travaillent notamment à la construction et l’aménagement des ports et au balisage des côtes. L’arrivée du chemin de fer et son développement (lignes nationales et locales) donnent lieu également à des dossiers très documentés.

Outre les dossiers relatifs à ces aménagements historiques, la série S intéresse les généalogistes pour les dossiers de personnel des Ponts et Chaussées (1 S). Pareillement, les propriétaires de moulins auront la possibilité de trouver les règlements d’eau, suivant la localisation de l’édifice au bord d’un cours d’eau navigable ou non, dans les sous-séries 3 S et 7 S.

La série S n’a pas encore  fait l’objet d’un reclassement définitif. Seules les sous-séries 4 S et 7 S ont été reclassées et sont d’ores et déjà interrogeables via le moteur de recherche. Dans l’attente d’un instrument de recherche complet pour la sous-série 3 S, chaque versement (fonds ou partie de fonds) a fait l'objet d'un répertoire numérique détaillé, interrogeable également dans le moteur de recherche.

Les chercheurs peuvent cependant consulter à distance les inventaires, sous format PDF, des huit sous-séries. Les instruments de recherche des sous-séries 1 à 2 S, 5 à 6 S, et 8 S seront progressivement intégrés dans le moteur de recherche. Près de 400 mètres linéaires sont ainsi à la disposition des chercheurs