Skip to Content

Notre-Dame de mars ou l’alimentation des nobles en période de Carême

Détail d'une gravure. Archives départementales, 2 Fi 866

Le récent classement du fonds du château du Plessis-Josso (222 J) a permis de mettre au jour un compte des dépenses et recettes de la seigneurie des Aulnays à Lanouée de la fin du XVe siècle. Ce document, très riche d’informations sur la comptabilité d’une maison seigneuriale, contient notamment quelques feuillets concernant l’achat de provisions pour la période du Carême 1492. Ces mentions nous donnent, pour cette période de jeûne très suivi, des éléments fort intéressants sur l’alimentation d’une importante famille noble de l’époque proche des vicomtes de Rohan, les de Keradreux.

On y retrouve, outre des céréales (froment, avoine, seigle), beaucoup de poisson (merlus, harengs, mulets…), des légumineuses (fèves, pois), des fruits (figues, raisins), du sucre, du poivre, mais aussi du vin aigre et du muscadet. Soulignons enfin l’achat de « margades » autrement dit des seiches.

La liste des provisions acquises est datée de la semaine précédant la fête de Notre-Dame de mars qui désigne l’Annonciation soit le 25 mars. Cette fête solennelle, qui tombe le plus souvent pendant le Carême, donne lieu à un certain allègement dans les privations mais ne lève en aucun cas le jeûne.