Skip to Content

L'entrée en guerre en septembre 1939

L’été 1939 a été calme dans le Morbihan. Malgré les tensions internationales, la vie suit son cours : les travaux de moissons viennent de s’achever. Vannes a accueilli ses fêtes celtiques ; les partis socialiste et communiste, ainsi que la Ligue des droits de l’Homme ont célébré le cent-cinquantième anniversaire de la Révolution française.
Jusqu’ici, bien que consciente des évènements extérieurs, la population morbihannaise ne semble pas préoccupée. Du 20 au 27 août 1939, la citadelle de Port-Louis accueille les marins réservistes rappelés en attente de la mobilisation générale. Le 25 août, le sous-préfet de Pontivy relève que la population s’est « habituée à vivre dans cette atmosphère de tension » et s’attend à ce que la situation soit critique en août et septembre.

Le 1er septembre, les troupes allemandes envahissent la Pologne. Le même jour, l’ordre de mobilisation générale est décrété en France. Dans chaque commune, un gendarme vient déposer un paquet d’affiches de mobilisation. Le personnel communal, les instituteurs et gardes-champêtres sont chargés de placarder ces affiches sur l’ensemble du territoire de la commune, la dernière affiche devant être apposée en mairie. Une affiche relative aux réquisitions, pour lesquelles le préfet a pris un arrêté le 24 août, côtoie celle dédiée à la mobilisation.
Le 3 septembre, le général commandant la XIe région militaire, dont dépend le Morbihan, informe le préfet que la France est entrée en guerre avec l’Allemagne à 17h. Vannes héberge le 35e régiment d’artillerie, le 505e régiment de chars de combat ainsi qu’un bataillon du 65e régiment d’infanterie (RI) basé à Nantes. Lorient abrite le 62e RI, le 11e régiment d’artillerie coloniale et un bataillon du 137e RI basé à Quimper. Les Morbihannais sont mobilisés en partie dans ces régiments et dans d’autres comme le 117e RI basé au Mans. Dans le Morbihan s’installent des unités militaires de diverses origines comme à Pontivy, où 7 à 8 000 hommes organisent leur cantonnement dès le début du mois de septembre.

Les 65e RI, 137e RI et 35e régiment d’artillerie partent pour le front entre Sarreguemines (Lorraine) et Sarrebrück. Le 62e RI combat en Lorraine puis dans les Ardennes.
En novembre 1939, le responsable du centre d’information du Morbihan dresse un premier bilan de la situation après deux mois de guerre : « le Morbihan a subi de lourdes réquisitions en ce qui concerne les chevaux, le cheptel, les produits agricoles et les camions. Il y aussi en Morbihan un excès de cantonnements. La mobilisation y a été intense. L’arrivée de nouveaux appelés prolonge le séjour des troupes. Les chemins d’intérêt local sont défoncés. Le repli des troupes de l’Est a aggravé la situation, la formation de la légion polonaise au camp de Coëtquidan augmente encore le nombre des mobilisés sédentaires. La 4ème région du Mans a envoyé des troupes dans le canton de Ploërmel et dans les cantons voisins alors qu’elle pouvait les cantonner en Ille-et-Vilaine, à proximité du même camp de Coëtquidan. Si j’ajoute que le département s’affaire en prévision de l’arrivée possible de réfugiés, vous vous expliquerez aisément l’anxiété des représentants départementaux ».

Des sources à exploiter

Les archives départementales conservent de nombreux dossiers sur l’histoire de la seconde guerre mondiale. Les mesures prises en vue de la mobilisation se retrouvent dans les archives du Cabinet du préfet (séries M et W) mais aussi dans la presse locale (documents numérisés disponibles sur le site internet des archives départementales), ainsi que dans les archives communales (série 3 ES).
De plus, un guide des sources en ligne reprend l’ensemble des fonds d’archives cotés en série W relatifs à la seconde guerre mondiale :
recherche.archives.morbihan.fr/data/files/ad56.diffusion/images/FRAD056_guide-seconde-guerre/FRAD056_guide-seconde-guerre.pdf

Sources consultées

M 4534        Cabinet du préfet, rapports mensuels, 1939
M 5213        Circulaires relatives à la mobilisation des transports publics, 1929-1940
M 5248        Principes généraux concernant la mobilisation nationale, 1927-1939
M 5205        Ordre et plan de mobilisation, 1931-1940
M 5207        État d’esprit de la population morbihannaise, rapports du centre départemental d’information du Morbihan, octobre 1939 - juin 1940
3 ES 229/60    Dossier de mobilisation générale, archives déposées de Saint-Martin-sur-Oust, 1939

Illustrations
Télégramme adressé au préfet du Morbihan annonçant la déclaration de guerre, 3 septembre 1939. Archives départementales du Morbihan, M 5205
Extrait de l'affiche de la mobilisation générale, 2 septembre 1939. Archives départementales du Morbihan, Jo 331