Skip to Content

Hennebont, première ville électrifiée du Morbihan

Hennebont est la deuxième ville de Bretagne, après Châteaulin en 1887, à adopter l’électricité pour son éclairage public et privé.

C’est sous l’impulsion de Jules Trottier, directeur des Forges d’Hennebont et maire de la ville depuis 1888, que sont réalisés les premiers travaux d’électrification. Sensible aux dernières innovations techniques qu’il fait installer dans ses usines, le maire souhaite également en faire bénéficier sa commune. L’Avenir de la Bretagne, dans son édition du 2 novembre 1888 relate ce recours au progrès technique : « Non content de doter sa ville d’un téléphone pour ses besoins commerciaux, [le maire] veut encore l’éclairer à l’électricité, éclairage qu’il a pu expérimenter dans une de ses usines. Dans peu de temps la petite ville d’Hennebont n’aura rien à envier aux plus grandes cités».

En novembre 1888, le conseil municipal vote ainsi un projet d’éclairage électrique pour la ville. Après des négociations avec plusieurs entreprises, une convention est signée le 5 février 1889 avec la société Bonfante et Cie basée à Nantes pour l’installation et l’exploitation du futur réseau. La presse souligne à cette occasion l’initiative tout à fait novatrice de la municipalité : « Il est probable qu’Hennebont sera la première localité du Morbihan éclairée à l’électricité[1] ».

Le traité du 5 février stipule également que la consommation sera facturée à 4 centimes de l’heure pour l’éclairage public et de 6 à 8 centimes pour les particuliers. Il est prévu un fonctionnement par intermittence, le réseau n’étant pas constamment sous tension, conséquence de l’utilisation du courant continu.

Les travaux d’installation des lignes sont réalisés rapidement, les premiers essais de fonctionnement ont lieu en novembre 1889.

Le conseil municipal fixe l’inauguration officielle au 15 décembre 1889. Un crédit de 2 000 francs est voté et une commission nommée afin d’organiser une grande fête populaire. Une foule importante est alors attendue pour l’évènement : « la Compagnie d’Orléans mettra [pour l’évènement] à la disposition du public deux trains supplémentaires[2] ».

Signe de l’innovation que représente l’éclairage électrique, la cérémonie est présidée par le ministre de l’Agriculture, Léopold Fay, en présence d’une importante délégation des autorités morbihannaises. Après la réception du ministre, le programme se poursuit par la visite et le démarrage de l’usine électrique puis par une conférence de l’ingénieur Bonfante où ce dernier souligne que « Hennebont est la quatrième ou cinquième ville de France qui soit éclairée à l’électricité[3] ». Elle est suivie d’un banquet et de nombreuses festivités. La presse relate : « Ensuite les invités se séparaient pour se retrouver avec la foule sur la place de l’église. Un feu d’artifice, dont la pièce principale représentait la tour Eiffel, puis des projections à la lumière oxydrique ont été le signal de la fin de la fête[4] ».

Si Hennebont est pionnière en la matière, l’électrification des autres localités morbihannaises progresse de manière spectaculaire seulement à la fin des années 20. Seules huit communes n’ont pas encore été électrifiées en 1939[5]. Pour autant, la population résidant dans les villages et hameaux, soit presque 40 % des Morbihannais, n’est pas encore desservie en 1939[6].

 

Les archives départementales conservent de nombreux dossiers sur l’électrification des communes morbihannaises. Les projets, l’installation et l’extension du réseau électrique sont évoqués dans les dossiers d’administration communale (sous-série 2 O), des Ponts et Chaussées (série S, puis série W après 1940), mais aussi dans la presse d’époque (documents numérisés disponibles sur le site internet des archives départementales).

 


[1] L’Avenir de la Bretagne du 6 février 1889 

[2] L’Avenir du Morbihan du 13 décembre 1889

[3] Le Nouvelliste du Morbihan du 19 décembre 1889

[4] Le Nouvelliste du Morbihan du 19 décembre 1889

[5] Rapport de l’ingénieur en chef, 18 mars 1940. Etat au 1er janvier 1939, S 2001

[6] Monographie agricole du département du Morbihan/Jean Kuntz. 1937. P. 349.HB 1083

Sources

2 O 83/8           Dossiers d’administration communale d’Hennebont. Autres bâtiments civils (1806-1940)

2 O 83/14          Dossiers d’administration communale d’Hennebont. Eclairage public (1834-1926)

Bibliographie

HB 6446           Hennebont de l’Empire à la seconde guerre mondiale, 1800-1950 par Jacques Guilchet, 1992

HB 13361         La fée électricité entre dans les campagnes bretonnes par Jérôme Lucas, 2015

Illustrations

Vue de La Plaine avec en arrière-plan l’usine électrique, [1889-1918], carte postale. Archives départementales du Morbihan, 9 FI 83/53 [page d’accueil]

Extrait du plan de situation de l’usine’ électrique à Hennebont, 1er mai 1895. Archives départementales, 2 O 83/14 [bannière]