Skip to Content

S’inscrire et consulter

Les Archives départementales sont ouvertes à tous. L’accès est libre et gratuit. En accédant aux archives, le lecteur a le privilège de manipuler des documents originaux et uniques. C’est pourquoi, certaines formalités sont exigées. Pour accéder aux documents, il est nécessaire de s’inscrire en tant que lecteur et de présenter obligatoirement une pièce d'identité. De même, chaque lecteur est prié de déposer dans des casiers individuels numérotés et fermés à clef situés dans le hall d'entrée vêtements d'extérieur, sac, serviette, porte-documents, classeurs, cahiers... Il conserve uniquement avec lui feuilles volantes et crayons à papier. C’est à ces conditions qui peuvent sembler drastiques que l’on pourra sauvegarder un patrimoine fragile que nous avons le devoir de transmettre aux générations futures.

Comment consulter

En salle de lecture, le public dispose d'inventaires, de répertoires et d'usuels en libre accès. Il peut également obtenir des renseignements auprès du personnel présent, dont le rôle est de l'orienter et de le conseiller dans ses travaux. Toutefois, aucune recherche ne peut être effectuée par le personnel des archives à la place des lecteurs.

Après consultation des instruments de recherche, les demandes de documents sont saisies directement par le lecteur sur des terminaux informatiques mis à sa disposition. La délivrance des documents est assurée en levées. Les opérations de transfert de documents (depuis les magasins jusqu'à la salle de lecture) se font à heures fixes.

En pratique

Il est nécessaire de saisir les demandes de documents au plus tard quelques minutes avant les horaires des levées indiqués ci-après : 

Matin

Après-midi

9 h 15

13 h 00

9 h 45

13 h 30

10 h 15

14 h 00

11 h 15

14 h 30

 -

15 h 00

 -

15 h 30

 -

16 h 00

 -

16 h 30

Les documents sont déposés dans des casiers correspondant au numéro de clef des consignes. Les lecteurs peuvent alors se rendre au guichet de délivrance pour prendre possession de l'article demandé.

un espace multimédia

Une très grande partie de l'état civil jusqu'au début du 20e siècle, la presse ancienne, les plans du cadastre napoléonien, les registres matricules ainsi que d'autres fonds d'archives sont consultables uniquement sous forme numérique ou microfilmée. Un espace spécifique est réservé à ce mode de consultation. Quinze ordinateurs et deux lecteurs-reproducteurs de microfilms sont mis à disposition du public.