Skip to Content

Programmation culturelle

Chaque année, les Archives départementales du Morbihan présentent une exposition principale en lien avec l’histoire du Morbihan ou le patrimoine écrit et iconographique du département.

Portraits de châteaux

Souvent méconnus du public, dissimulés derrière des murs de clôtures ou d’épais bois, les manoirs et châteaux du Morbihan se dévoilent dans cette nouvelle exposition, dans leur diversité architecturale et selon des époques couvrant près de 8 siècles. Combien sont-ils dans le Morbihan ? On comptabilise près de 900 demeures, allant du simple manoir rural de la fin du Moyen Âge, composé d’un seul bâtiment flanqué d’une tour d’escalier, à la demeure de prestige de la famille Lanjuinais, construite à Kerguéhennec au début du XVIIIe siècle.

Cette diversité et cette richesse du Morbihan se traduisent par de nombreux édifices offrant une variété de styles architecturaux qui vont se succéder, avec des fonctions différentes : lieu de défense pour abriter le seigneur et la population, ces demeures se transforment par la suite en lieux de résidence et d’agrément, où l’architecture est le reflet de la puissance et du statut social du propriétaire.

Ce sont ainsi 11 sites qui ont été retenus pour conter cette histoire. 11 sites qui offrent un panorama de l’évolution de la demeure noble, sur presque un millénaire d’histoire de notre département. Pour chacun de ces sites, un personnage est associé, qu’il soit le seigneur des lieux ou l’architecte. Objets d’art et d’archéologie, archives inédites provenant des fonds de famille accompagnent la présentation de chaque site, tant architecturale qu’historique.

 

Crédits : conseil départemental du Morbihan et Kristell Lansonneur. 2019.

Les différents édifices sont présentés dans une scénographie monumentale et immersive. Chartriers, manuscrits anciens, objets archéologiques, vaisselle, mobilier sont exposés au sein de reconstitutions de décors extérieurs et intérieurs des édifices. Une restitution numérique en 360° de la cour du château de Suscinio en 1880, ainsi que deux visites du grand salon de Kerguéhennec à la fin des XVIIIe et XIXe siècles permettront à tous les publics une immersion complète. Par ailleurs, chaque site a fait l’objet d’une prise de vue par drone et offre aux visiteurs des vues imprenables sur les demeures et leur domaine.