Skip to Content

Santé publique : un nouveau fonds collecté

Les Archives départementales ont collecté récemment un nouveau fonds qui illustre un mouvement précurseur dans le domaine de la psychiatrie.

Le domaine des Prières à Billiers, propriété de la Mutualité sociale agricole (MSA) depuis 1955, abrite un centre de postcure et de réadaptation qui ouvre ses portes en janvier 1961. C’est une expérience inédite qui commence sous l’action conjointe du psychiatre André Lamarche et de la MSA. Le dispositif novateur pour l’époque en France consiste à compléter le traitement psychiatrique des patients avec un volet de réinsertion sociale par le travail. Le psychiatre exporte ainsi un modèle qu’il a testé avec succès vingt ans plus tôt en Tunisie.

Ce sont 150 pensionnaires venus de toute la France qui bénéficient de ce nouveau traitement. L’expérience concluante, s’est ensuite poursuivie dans d’autres départements comme l’Ardèche, le Cantal, le Gard, l’Isère, la Loire-Atlantique…

L’ensemble des dossiers individuels des pensionnaires ayant séjourné au centre de Billiers entre 1961 et 1997 a été collecté. Ces dossiers permettent d’appréhender le travail des moniteurs et le rapport des pensionnaires avec le personnel du centre. Chaque dossier contient une photographie du pensionnaire et de nombreuses cartes postales, cartes de vœux et correspondance qui témoignent de l’attachement des patients pour le centre. En effet ceux-ci écrivent au personnel du centre après leur sortie et parfois même jusqu’à 40 ans après.
Ces dossiers sont couverts par le secret médical et sont communicables 25 ans après le décès ou 120 ans à compter de la date de naissance.
Ce versement référencé dans la sous-série 26 HDEPOT 1 compte 60 mètres linéaires de documents administratifs et de dossiers médicaux. Il est en cours de classement et l’instrument de recherche sera prochainement disponible en salle de lecture et sur le moteur de recherche. Il est complémentaire du fonds consacré à l’établissement public de santé mentale de Lesvellec.