Skip to Content

Des sceaux morbihannais rejoignent SIGILLA

Fondation d'une messe au couvent des trinitaires de Sarzeau en échange d'une rente annuelle de 10 livres : lettre patente de Louis XII, roi de France, confirmant la lettre de sa femme Anne, reine de France et duchesse de Bretagne, 1512. Archives départementales du Morbihan, 56 H 6 La lettre patente de Louis XII est reliée à celle d'Anne de Bretagne par un sceau royal.

Les archives départementales du Morbihan, conservant plusieurs centaines de sceaux, ont commencé à enrichir la base de données nationale de sceaux SIGILLA.

Initié en 2013 par le Centre d’études supérieures de civilisation médiévale (CESCM) de l’université de Poitiers, le programme SIGILLA est un projet de fédération et de promotion des collections de sceaux des institutions de conservation françaises (archives, musées, bibliothèques, collections particulières). Il est conduit par un consortium réunissant le CESCM, le Centre de recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales (CRAHAM) de l’université de Caen-Normandie, le Centre de recherche universitaire lorrain d’histoire (CRUHL) de l’université de Lorraine, l’Institut de recherche et d’histoire des textes (IRHT) du CNRS, les Archives nationales et le Service interministériel des archives de France (SIAF). SIGILLA propose un outil en ligne sur lequel les institutions partenaires décrivent les sceaux qu’elles conservent, constituant ainsi une base de données nationale. Agrémentée de photographies, celle-ci est accessible à tous sur le site http://www.sigilla.org.

Pour le Morbihan, les premières mises en ligne concernent des sceaux de Louis XII et d’Anne de Bretagne datés de 1512, conservés dans le fonds du couvent des trinitaires de Sarzeau.